nathalie sevigny naturopathe rive sud montreal la prairie
Naturopathie

L’énergie vitale 

L'énergie vitale

La force ou l’énergie vitale, nous tient en vie. L’être humain n’est pas composé seulement que de matière, il possède aussi un souffle, une énergie vitale qui lui donne la vie et qui l’aide à se maintenir en vie. L’énergie vitale se nomme Prana dans le yoga, et le Chi ou Qi dans la médecine traditionnelle chinoise. Nous héritons tous d’un terrain (gènes) unique et donc d'une énergie vitale propre et variée à chacun de nous. Toutefois, nos habitudes de vie viennent influencer notre niveau d'énergie. Et, avec le temps, nos réserves en sont affectées. Voici donc pourquoi en naturopathie nous portons une attention particulière aux saines habitudes de vie. De simples changements peuvent améliorer cette source de vie si importante et cruciale. Je vous présente donc ici un petit aperçu de facteurs qui viennent influencer notre énergie vitale.

Facteurs qui diminuent l'énergie vitale

  • Manque de sommeil

Un sommeil adéquat est requis pour permettre au corps de se restaurer durant la nuit. Règle générale, on devrait s'accorder entre six à huit heures de sommeil par nuit. La durée du sommeil peut toutefois varier selon l’âge et la condition physique de chacun. Durant le sommeil le corps se détoxifie, nos organes se reposent et le cerveau se prépare pour la journée à venir. Une bonne nuit de sommeil constitue un gage d’un bon départ quotidien.

  • Trop manger

Manger plus que ce que l’on devrait, empêche la digestion de bien s’effectuer. Une digestion surchargée demande à notre corps de fournir plus d'énergie à cette tâche et par le fait même fatigue l'organisme. Un autre point très important sera de faire les bonnes associations alimentaires qui favoriseront une bonne digestion plutôt que celles qui vont l’alourdir. En fait, nous perdons la majorité de notre énergie rien que pour digérer des aliments qui ne sont pas compatibles entre eux. Je m’explique : Il y a effectivement certains aliments associés dans nos repas qui ne font pas bon ménage !

Voici un exemple :L’association viande + féculents (pâtes, riz, pomme de terre). Pourquoi ?

Premièrement, les féculents sont aussi appelés des sucres lents, comme leur nom l’indique ils sont très longs à digérer.

Deuxièmement, les féculents ne se digèrent pas dans l’estomac mais dans l’intestin ! Ce qui fait qu’ils vont stagner dans l’estomac et ralentir la digestion de la viande. Cela va provoquer un ralentissement du processus de digestion tout entier, puis une fermentation et enfin la putréfaction de la viande, produisant ainsi beaucoup de toxines irritantes pour l’intestin. Plus la digestion est longue, plus elle prend de l’énergie et plus elle fatigue l’organisme.

En faisant les bonnes associations, nous économisons cette énergie et l’énergie ainsi gagnée se mettra au profit de détoxination de l’organisme

La mauvaise combinaison d'aliments peut provoquer un ralentissement du processus de digestion tout entier, puis une fermentation et enfin la putréfaction de la viande, produisant ainsi beaucoup de toxines irritantes pour l’intestin. De plus, les aliments non digérés peuvent produire des toxines dans les intestins. Accordons à notre deuxième cerveau un répit en écoutant nos signaux de satiété et lui offrant la bonne combinaison d'aliments.

  • Trop de travail

Un travail physique excessif peut diminuer considérablement l’énergie. Respecter vos limites. Si toutefois un effort soutenu est nécéssaire, sachez qu'il devrait être suivi d'un repos pour recharger nos réserves.

  • Stress psychologique

Le stress mental peut lui aussi contribuer à la fatigue. Puisqu'il faut savoir que rien qu'au repos, notre cerveau est un organe très gourmand: il consomme pas moins de 20% de l'énergie nécessaire à notre métabolisme de base, c'est-à-dire l'énergie nécessaire au corps pour vivre une journée sans activité physique. Le travail mental excessif et l’anxiété peuvent diminuer notre réserve d’énergie rapidement. S'accorder des périodes de relaxation intermittentes durant la journée est important pour ralentir le mental, tout comme pratiquer des activités à l’extérieur, écouter de la musique, faire des techniques de respiration ou encore pratiquer le Qigong, le yoga ou la médiation.

  • Utilisation de stimulants

Les stimulants comme la caféine présents dans plusieurs aliments et boissons, sont utilisés pour accroître la performance et réduire la fatigue. Toutefois leurs utilisations peut provoquer une dépendance. La caféine ne fait que camoufler la fatigue. À long terme, la consommation de n’importe quel stimulant aura un effet négatif sur le niveau d’énergie.

Facteurs qui augmentent l'énergie vitale

  • Hydratation

Le corps est composé de 60 % à 70 % d'eau, selon la morphologie. Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. Cette eau est indispensable à l'ensemble des processus vitaux. Les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur. S’hydrater correctement avec de l’eau le plus possible, aide à la digestion, aide aussi à se débarrasser des toxines et à améliorer l’énergie vitale. C’est grâce à l’eau que le corps peut utiliser l’énergie présente dans les aliments.

  • Méditation

La médiation consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée ou sur soi. Elle nous amène dans notre âme, nos pensées. Elle nous aide à être conscient de notre corps, de nous-même. Avec la pratique, les circuits neuronaux de nos pensées peuvent être modifiés et améliorés. La méditation amène un grand sentiment de relaxation. Elle ralentit le métabolisme, économise notre énergie et améliore la concentration ainsi que la mémoire.

  • Techniques de respiration

Pratiquer régulièrement un exercice de respiration en pleine conscience peut calmer, énergiser et même aider les problèmes liés au stress, comme lors d'une crise de panique ou même lors de problèmes digestifs. La respiration abdominale et la visualisation guidée sont d'autres exemples de techniques de respiration.

  • Exercice

Une vie sédentaire est nuisible à notre santé physique et psychique. Des exercices légers comme une courte marche, à chaque jour, améliorent la circulation sanguine et l’énergie dans tout le corps, nous procurent un sentiment de bien-être et peuvent chasser les émotions négatives.

  • Alimentation

La qualité des aliments n’est plus celle que nos grands-parents ont connue. L’agriculture intensive a appauvri les sols et les aliments contiennent beaucoup moins de vitamines et de minéraux qu’auparavant, de même que les préparations industrielles, les aliments transformés et les modes de cuisson ont dénaturé et détruit ces précieux nutriments. Sans compter que plusieurs fruits et légumes frais contiennent des pesticides, insecticides et autres toxicités. Le corps doit dépenser de l’énergie de plus pour se débarrasser de ces produits chimiques. L’énergie vitale des aliments frais et locaux est plus élevée que celle des aliments que l'on retrouve au supermarché. Une bonne règle à suivre: commencer par privilégier les aliments frais, bio, de saison et surtout cuisiner “maison”.

Alors voilà, j'espère que mes petits conseils sauront stimuler votre ressource la plus précieuse et unique qu'est votre Énergie Vitale ! Allez, canalisons nos énergies !

 

Photo: Photo by Aditya Saxena on Unsplash

Sources: http://mondeaunaturel.ca/energie-viatle-en-naturopahie https://www.drweil.com/health-wellness/body-mind-spirit/stress-anxiety/breathing-three-exercises/ ;
Pesticides : des conseils pour laver les fruits et légumeshttp://ici.radio-canada.ca/emissions/bien_dans_son_assiette/2012-2013/chronique.asp?idChronique=403671http://zen-n-diet.com/energie-vitale/

Vous aimeriez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.